Vous êtes ici : >

THD42 qu'est-ce que c'est ?

Le projet THD42 vise à apporter la fibre optique à l'habitant (FTTH) sur l'ensemble du département de la Loire. Un projet porté par le SIEL en partenariat avec le cg42. Un projet soutenu par l'Etat, la Région Rhône-Alpes et toutes les communautés de communes ou d'agglomération de la Loire.

Téléchargement

Foire aux questions

La Fibre Optique

L’accès au Très Haut Débit (THD) pour tous à l’horizon 2020 !

2372504075_804_fibre.jpg

Charlieu-Belmont Communauté s’est associée en avril 2013 au SIEL (Syndicat Intercommunal d’Energies du département de la Loire) qui a initié aux côtés du Conseil Général de la Loire, porteur du SDAN (Schéma Départemental d’Aménagement Numérique), le projet THD42. Ce réseau fibre optique vise à rendre éligible chaque habitant de la Loire en fibre optique d’ici 2020. L’intérêt majeur de ce réseau d’initiative publique
est de permettre une péréquation financière du projet pour l’ensemble des intercommunalités de la Loire et ainsi avoir un coût de 540 € la prise au lieu de 1906 €. Grâce à la fibre optique, Charlieu-Belmont Communauté disposera de connections internet en Très Haut Débit, ce qui représente un atout pour le maintien et l’implantation d’activités économiques et pour l’ensemble des habitants de notre territoire notamment
ceux concernés par des très faibles débits. En effet, le THD offre d’importantes possibilités pour les usages d’internet actuels et futurs : échanges rapides de grande capacité de données, télétravail, télémédecine, téléassistance…

Focus technique sur le projet THD 42

image gauche

Le projet porté par le SIEL consiste à un déploiement d’un réseau en fibre optique à l’habitant (FttH - Fiber to the home). Ce réseau construit sous maîtrise d’ouvrage publique sera exploité et commercialisé par le groupe Lotim - Axione - Bouygues Energies Services qui a été retenu suite à une procédure d’une Délégation de Service Public (DSP).


Le projet THD42 consiste à :


• créer un réseau de collecte permettant de faire des liens optiques entre des réseaux existants et les Points de Mutualisation.

• réaliser un réseau de desserte en fibre optique du Point de Mutualisation au Point de Branchement Optique

• réaliser des raccordements des abonnés en fibre optique du Point de Branchement Optique à la Prise Terminale Optique : zones d’activités et artisanales, logements des particuliers (collectifs et individuels), locaux à usage professionnel, sites publics, sites ou points techniques…

2014 : lancement de l’étude Avant Projet Sommaire

9119366172_805_thd42.jpeg

Avec la délibération du 24 octobre 2013, l’année 2014 a marqué la concrétisation de ce projet d’envergure avec le lancement de la phase étude du déploiement de la fibre optique. Cette phase a démarré en avril sur l’ensemble des communes de Charlieu- Belmont Communauté. Pendant cette période, des techniciens des entreprises Vigilec-Sogetrel ont travaillé avec les élus locaux et sont passés dans chaque commune pour finaliser les études préparatoires à savoir :

• localisation de tous les potentiels raccordables (relevé de boîtes aux lettres),
• qualification des branchements des bâtiments (Aérien/Souterrain),
• prise en compte des projets d’urbanisation futurs de chaque commune,
• enregistrement des données dans le SIG (Système d’Information Géograhique),
• parcours pressentis du réseau avec capacité et type de pose prévisionnels (fourreaux collectivités, fourreaux Orange, appuis électriques basse tension, appuis électriques haute tension, appuis Orange, réseaux en façades, génie civil à créer),
• validation de l’emplacement des Points de Mutualisation,
• actualisation des tracés d’infrastructures et d’optique,
• actualisation des coûts de construction.

Résultats de l'étude

14 Points de Mutualisation à réaliser sur les communes de Briennon, Saint-Nizier-sous- Charlieu, Pouilly-sous-Charlieu, Vougy, Charlieu
(3 PM), Chandon, Saint-Denis-de-Cabanne, Villers, Cuinzier, Belmont-de-la-Loire, Belleroche et Sevelinges.

Parmi ces 14 PM, 5 NRO : Charlieu, Pouillysous- Charlieu, Villers, Sevelinges et Belmontde- la-Loire.

13 178 prises comptabilisées sur le territoire dont 305 prises (communes de Boyer et Jarnosse) dépendantes des PM de territoires limitrophes
(Coutouvre - Roannais Agglomération).

Un coût total du projet à la charge de Charlieu- Belmont Communauté de 7 116 120 €.

Phasage des travaux de déploiement de la fibre optique 2015 - 2020

2410200915_806_carte-phasage.jpg

A l’issue de cette phase étude, les élus communautaires, conscients de l’impact budgétaire, ont déterminé en novembre dernier une programmation de réalisation des travaux de déploiement de la fibre optique jusqu’en 2020. Les travaux étalés sur 5 ans permettent de faire face aux contraintes financières. Outre les impératifs techniques (ex : déploiement du NRO avant les PM rattachés à ce NRO, tracé du
réseau de collecte…) et les contraintes financières, ce choix s’est basé sur différents critères notamment : le nombre de prises par PM, le poids des acteurs économiques, la présence de zones d’activités intercommunales, la couverture théorique actuelle ADSL des zones géographiques. Ainsi, en 2015, les travaux commenceront sur Charlieu et sur une partie de St-Nizier-sous-Charlieu.

La suite du projet : phase Avant Projet Détaillé (APD) et phase travaux

image gauche

A partir de 2015 se dérouleront la phase APD et la phase travaux. La phase APD consiste à réaliser un relevé précis de toutes les infrastructures en vue de créer le schéma de câblage définitif. Pendant cette phase les entreprises procéderont à l’intégration des données d’infrastructures et optiques dans le SIG et conduiront les démarches administratives nécessaires (dossiers Orange et ERDF, conventions…). Pendant cette phase, en fonction de la programmation des travaux, la Communauté de communes organisera par commune des réunions publiques. Ainsi, deux réunions publiques seront programmées :

*sur Charlieu le 20 janvier à 19h30 - Salle des Halles et sur St-Nizier-sous-Charlieu le 27 janvier à 19h30 - Salle des Fêtes, pour les habitants
rattachés au Point de Mutualisation de Charlieu .


Quant à la phase travaux, elle consistera à installer les Schelters, à dérouler des câbles en souterrain et en aérien, à créer le génie civil nécessaire, à effectuer les raccordements des Points de Mutualisation, des boitiers optiques et des prises terminales optiques, à réaliser des mesures optiques ainsi que le plan de récollement. Pendant la phase de raccordement, des permanences seront tenues en mairie. Et à partir de la mise en service (compter en moyenne 15 mois après le lancement de la phase APD), vous pourrez prendre un abonnement “fibre optique” auprès d’un Fournisseur d’Accès à Internet afin de profiter du débit de 100 Mégaoctets/seconde.

Pour suivre toute l’actualité du projet THD42 et poser vos questions en ligne : www.thd42.com

Financement du projet

8468112784_807_prise-fibre.jpg

Ce grand chantier d’aménagement départemental est financé pour ¼ par les collectivités (adhésion au service public de réseaux et services locaux de communications électroniques du SIEL et 540 € par prise), pour ¼ par l’Etat via le Fonds de Solidarité Numérique (FSN), par la Région Rhône-Alpes et par le SIEL. Afin de limiter les coûts de construction du réseau, la fibre sera déployée en priorité sur des infrastructures existantes aériennes et souterraines lorsque cela sera possible. A défaut du génie civil sera construit. Ce réseau public sera accessible à tous les Fournisseurs d’Accès à Internet (FAI) habituels pour qu’ils proposent des abonnements aux particuliers et aux entreprises. Le coût total du projet à la charge de Charlieu- Belmont Communauté s’élève à plus de 7 M€ ce qui représente un investissement considérable pour notre territoire. En effet, pendant la durée du projet (5 ans), les capacités d’investissement sur d’autres projets de la collectivité seront limitées.
En revanche, il est à noter que la construction de ce nouveau réseau est gratuit pour l’usager.

Rencontre avec Jean-Luc Matray

Vice-président à Charlieu-Belmont Communauté, en charge de l’économie et du déploiement de la fibre optique

4556223319_808_matray-fibre.jpg

D’ici 2020, les 25 communes de Charlieu-Belmont Communauté seront desservies par la fibre optique. Quelle est l’importance d’un tel ménagement ?


Il s’agit là d’une opportunité unique pour notre territoire rural et nous ne pouvons que nous réjouir d’avoir un département qui a souhaité s’engager dans cet aménagement numérique. Je considère cet enjeu aussi important que l’a été l’accès à l’électricité au siècle dernier, notamment en termes d’attractivité, d’équité territoriale, de cohésion sociale et de développement économique. Nous mesurons tous aujourd’hui
l’impact qu’a Internet dans notre vie quotidienne. Il est devenu un outil indispensable et incontournable, avec des nouveaux usages qui sont de plus en plus consommateurs en débit. La fibre optique permet de répondre à ces besoins croissants et son accès ouvre de nouvelles perspectives à toutes les catégories d’usagers qu’ils soient particuliers, services publics ou entreprises. Grâce à cette technologie qui est pérenne et fiable, les possibilités vont être démultipliées dans tous les domaines.


Parlons justement de ces enjeux de la fibre optique, en commençant pour les particuliers…


Le déploiement de la fibre optique pour notre territoire est crucial et nous ne pouvons pas nous permettre d’être à la traîne. Nous avons encore  aujourd’hui des zones blanches, dépourvues de réseau Internet, et cette inégalité d’accès au monde numérique, et aux services qui lui sont associés, n’est plus acceptable. Avec le déploiement de la fibre optique et donc l’opportunité pour chaque administré de notre territoire d’avoir, d’ici 2020, un égal accès au Très Haut Débit, il s’agit non seulement de réduire cette fracture numérique mais aussi de répondre à leurs
nouveaux besoins liés au développement des services, usages et contenus numériques et multimédias. La fibre va permettre aux administrés abonnés d’avoir un accès ultra-rapide à Internet, où qu’ils habitent, et de généraliser l’utilisation de nouveaux usages et d’applications innovantes dans les domaines de la santé, du e-commerce, de l’éducation, de l’administration, du tourisme… Sans oublier la création de
nouvelles activités de l’économie numérique, je pense notamment au travail à distance. En couplant cadre de vie agréable et aménagement numérique à la pointe, notre territoire va être encore plus attrayant pour tous ces professionnels travaillant ou souhaitant travailler à domicile.

Le déploiement de la fibre optique est également très attendue des acteurs économiques du territoire…


Oui car elle va favoriser la compétitivité et l’implantation des entreprises sur notre territoire. La qualité des télécommunications est de nos jours un critère de choix primordial pour les entreprises. Grâce au réseau de fibre optique, les entreprises vont gagner en productivité et en réactivité. La mise en place d’un réseau de fibre optique est en ce sens incontournable, c’est la continuité logique de l’aménagement de nos zones d’activités intercommunales. En facilitant son déploiement, la collectivité soutient le développement du tissu entrepreneurial sur le territoire et rend ce dernier encore plus attractif pour des nouveaux porteurs de projets. L’emploi est la priorité de notre mandat et nous devons tout mettre en oeuvre pour permettre aux acteurs économiques de pérenniser, maintenir et développer leurs entreprises.

Le projet THD42 est porté sur le principe de la mutualisation. En quoi ceci est-il très important ?


Ce projet permet qu’un principe de péréquation soit adopté pour que le prix à la prise à financer par les intercommunalités soit le même quelle que soit la situation des logements à raccorder. Que l’on soit en pleine campagne ou en plein centre de Charlieu, la collectivité investira 540 € par prise. Le déploiement d’un réseau en fibre optique est très onéreux et ne pourrait pas faire l’objet uniquement d’investissements privés. Si ce réseau n’était pas d’initiative publique, le déploiement ne serait pas mis en oeuvre de façon complète et homogène et engendrerait par
conséquence d’importants écarts d’accès à Internet entre les territoires et les populations. Pour Charlieu- Belmont Communauté, ce principe de mutualisation est donc une vraie chance.


Concrètement, quel est donc le montant global de la participation de Charlieu-Belmont Communauté ?


Cet investissement s’élève à 7 M€. C’est bien évidemment une somme conséquente et qui aura un impact sur nos capacités financières à porter d’autres projets. C’est en tenant compte de ces contraintes que nous avons décidé de budgétiser cet investissement sur cinq années et ainsi phaser les travaux selon la programmation validée par le conseil communautaire.

Rencontre avec Vincent Maillard

Technicien du SIEL

4634666737_809_p.-6-dossier-vincent-maillard.jpg

Présentez-nous brièvement le projet THD 42…


Ce projet consiste à déployer un réseau en fibre optique pour 100% des habitants du département de la Loire. Ce réseau sera public et son  bjectif est d’éviter une future fracture numérique sur le très haut débit. Ce projet est porté par le SIEL et monté sur les principes de la péréquation et de la mutualisation. Sur l’ensemble du territoire de déploiement, ce sont 172 000 locaux bâtis (prises) qui seront rendus
raccordables. A terme, nous estimons à 130 000 le nombre d’abonnements à la fibre.


Concrètement, qu’est ce que la fibre optique ?


Il s’agit d’un fil en verre qui a la propriété de conduire la lumière et ainsi de transmettre des informations à des vitesses très élevées et cela sans aucune altération. Plus rapide que n’importe quelle autre technologie, la fibre optique présente de multiples avantages. Qu’importe votre utilisation et votre localisation, vous bénéficierez d’une connexion exceptionnelle. Comparée à l’ADSL, la fibre optique n’est pas atténuée
par la distance et ses débits sont symétriques et quasi illimités, vous permettant de recevoir et envoyer des fichiers quasi instantanément, sans vous préoccuper de leur taille. C’est vraiment le réseau du futur avec une technologie adaptée aux besoins d’aujourd’hui et surtout de demain..

Quel est le coût global du réseau à l’échelle départementale ?


Il s’élève à 283,3 M€ avec un financement réparti de la façon suivante : 95 M€ pour le SIEL, 92,9 M€ pour les 17 Communautés de communes, 25,8 M€ pour la Région et 69,6 M€ pour l’Etat.


Quelles sont les échéances de ce projet THD42 ?


Le projet sera réalisé dans les cinq ans à venir. Le SIEL apporte les outils pour le déploiement puis chaque Communauté de communes décide individuellement du phasage.

Rencontre avec Claude Plaza

Responsable d’activité de Sogetrel entreprise spécialisée dans les télécommunications, qui réalise les études et les travaux pour la construction du réseau de fibre optique THD42 pour le compte du SIEL.

2917355046_810_claude-plazza.jpg

Où en est-on dans le phasage du projet THD 42 sur le territoire ?


La première phase, appelée APS (Avant Projet Sommaire), a consisté à faire un état des lieux des infrastructures existantes, de manière à évaluer si celles-ci pouvaient être réutilisées en aérien ou en souterrain ou au contraire être créées, ainsi que de répertorier le nombre et la localisation des prises terminales optiques à installer. Cette étude a été rendue au conseil communautaire du 20 novembre dernier, qui a
délibéré sur la phase APD (Avant Projet Détaillé) et la phase travaux. Pour chaque lancement d’APD une réunion sera organisée en mairie avec les élus par point de mutualisation, endroit où s’effectue la connexion entre les fibres optiques, afin de finaliser les différents tracés de réseaux. Ensuite, selon le phasage des travaux déterminé par les élus communautaires, une réunion publique sera organisée afin d’informer les
habitants sur la mise en oeuvre du projet.


En quoi consiste exactement cette seconde phase ?


Il s’agit d’une étude très approfondie dans laquelle nous demandons les autorisations aux concessionnaires impliqués, ERDF et France Telecom, pour pouvoir utiliser les réseaux. Vu le nombre de poteaux et de kilomètres de réseaux enterrés, ce travail est administrativement lourd à effectuer. Une fois cette tâche réalisée, nous pourrons entrer dans la phase de travaux qui dans un premier temps consistera à
tirer directement les câbles de fibre optique, avec au besoin l’intervention de Vigilec pour le génie civil. Puis, dans un second temps, notre mission consistera à raccorder les câbles entre eux, jusqu’aux points de branchement optique, dernier équipement avant la liaison avec l’abonné. Notre dernière mission sera de tester l’ensemble du réseau pour s’assurer de son bon fonctionnement. Débutera alors la phase de raccordement chez l’habitant qui sera assurée par les entreprises Vigilec Sogetrel et Dugelet.